Pales'friche...

Publié le par Friche(s)

Quand on découvre un pays, on découvre aussi ses cultures, sa gastronomie, ses autochtones, ses paysages, ses villes et évidemment ses friches...

Voici donc un petit reportage photo, d'une destination sans doute un peu atypique, pour les membres de la communauté urbex.

Bienvenue donc dans un territoire où la friche, s'entremêle dans la géopolitique, la (ou plutôt) les religions, l'économie, ou encore l'occupation et de tous les problèmes que peuvent générer l'interaction de ces facteurs.

Bienvenue en Palestine, ou en Israël ou en Cisjordanie, pour ne vexer personne je laisse le choix de choisir la dénomination qui vous convient le plus !!! Objectivement parlant les photos suivantes ont étaient prises entre Ramallah et Jéricho.Elles ne représentent qu'un minime échantillon de ce que j'ai pu apercevoir sur place, la friche lacunaire ou architecturale est partout.

En voici une succincte explication, au niveau urbain, la main mise d'Israël sur le contrôle, mais aussi la guerre du territoire est le principal prétexte à la prolifération des friches en tout genre. Mais ces espaces délaissés sont un outil de planification urbaine qui permet de mettre une distance entre les territoires palestiniens et les colonies, pour la plupart illégales. Il n'y a ici aucun jugement de valeur, j'ai trouvé les villes de Jéricho et Ramallah autrement plus intéressantes que la splendide Jérusalem, pour laquelle mon regard occidental ne trouve rien de frichement regardable !!!

À l'échelle architecturale, on ne compte plus les bâtiments jamais achevés, les achevés, mais étrangement vide, les partiellement détruit, tout comme ceux abandonnés depuis des années si ce n'est plus... Dans ce cas, la friche prend un aspect symbolique surpuissant, et dépassant le simple abandon. Dans ce berceau des religions, territoire tiraillé depuis le début de notre civilisation, au carrefour du croissant fertile, s'érigent de nobles, mais magistrales friches... Toutes ses habitations abandonnées sont issues d'une particularité réglementaire et patriotique, si vous quittez le territoire pendant (il me semble) plus de 4 ans, vous êtes destitué de votre nationalité, et votre patrimoine dépérit alors inlassablement...

 

Publié dans Images

Commenter cet article